Comment choisir ses chaussons de danse classique ?

Comment choisir ses chaussons de danse classique ?

Notez ce post

Quoi de plus indispensable pour la pratique de la danse classique que des chaussons ? Toutefois, les choisir est bien plus complexe qu’on ne le pense. C’est une démarche personnelle, en plus d’être un choix très délicat, car chaque personne a une expérience, des besoins et un pied différent. Très technique, c’est du choix d’un chausson de danse que dépendront la précision, la stabilité, le contrôle ainsi que le confort d’une personne pratiquant la danse classique.

Paramètres à considérer lors du choix de ses deux chausson de danse

De multiples paramètres sont à prendre en considération pour choisir au mieux sa paire de chausson de danse. Et pour cause, cette dernière peut avoir de nombreuses variétés d’empeigne et de largeurs ainsi que plusieurs duretés et degrés de semelles.

Sa pointure

C’est le premier paramètre à tenir en compte au moment d’essayer des chaussons de danse classique. Il est nécessaire d’être à l’écoute de son corps et d’être exigeant. Afin de décider de la bonne pointure, pensez à les enfiler lors des essayages avec des embouts de protection si c’est de cette manière que vous souhaitez les porter pour danser. Pour savoir si la paire de chaussons s’adapte à vos pieds, il faut commencer par mettre vos pieds bien à plat, parallèles, et ce, tout en étant debout. Le second et gros orteil ne doivent que très peu, voire pas du tout toucher le bout du chausson. Il ne faut pas qu’une grande marge soit laissée devant comme pour les chaussures de ville. Dans le cas où vos orteils ne pourraient pas s’étaler et se heurtent au bout de la paire, sachez que celle-ci est beaucoup trop petite pour votre pied. Lorsque vous levez un pied, si la paire s’échappe au niveau du talon, c’est qu’elle est trop grande.

  Comment choisir ses collants de danse classique ?

Sa largeur

Différentes largeurs de boîtes existent sur un même modèle de chaussons de danse classique, à savoir : large, moyenne et étroite. Si vous vous sentez serré lorsque vous montez sur les pointes et que vous ressentez des douleurs à vos articulations du pouce, la largeur n’est pas bonne et la paire est trop étroite. Au contraire, si vous ressentez que votre pied descend et s’écrase au fond de la paire, c’est qu’elle est trop large. Il est très important de se sentir maintenu au niveau de vos petits et gros orteils sans ressentir de douleurs.

Choisir la semelle de ses chaussons de danse classique

Également qualifiée de cambrion, la semelle des chaussons de danse classique aide à la réussite du maintien sur pointes. Sa dureté et sa forme sont variables en fonction des marques et des modèles. Afin de faire le bon choix, il faut choisir sa dureté en fonction de la cambrure du pied, de son travail ainsi que de sa force. Des personnes pratiquant la danse classique sont dotées de pieds forts qui requièrent un très dur cambrion, alors que d’autres, nécessitent une semelle qui soit assez souple. Les danseuses débutantes ont plutôt besoin de semelle souple, car elles n’ont pas encore beaucoup de force au niveau de leurs chevilles.

Pour choisir la bonne semelle, il faudra remonter sur ses pointes en s’appuyant sur la barre de danse. La semelle ne devra se plier que très légèrement en suivant l’arche au-dessous du pied. La semelle est considérée comme étant dure si elle reste rigide. Par contre, elle sera souple si elle se plie assez facilement.

  La danse classique

L’empeigne et la forme du pied

Voici ce qu’il y a à savoir :

L’empeigne

Cette dernière correspond à la distance entre le cordon de serrage et le bout du chausson. Elle permet de recouvrir chaque orteil jusqu’à l’articulation de la demi-pointe. Il est recommandé de tâter avec vos doigts le dessus de la paire afin d’être sûr que l’empeigne atteigne bien l’articulation de tous les orteils. Il ne vous sera pas possible de monter correctement sur les pointes si l’empeigne est trop courte. Si elle est trop longue, vous ne pourrez pas vous mettre en situation de demi-pointe et cela va vous empêchera de complètement monter sur la plateforme des pointes.

La forme du pied

Plusieurs formes de pointes existent, de carrées à coniques, qui s’accordent à tout type de pied. Il est nécessaire de connaître le type de ses pieds afin de faire le bon choix de ses chaussons :

  • le pied grec : le gros orteil est plus court que le deuxième orteil,
  • le pied carré : la même longueur pour tous les orteils,
  • le pied égyptien : plus long sera le premier orteil que les autres.
error: Content is protected !!